septembre 21, 2012 | SOI General: Headquarters

Renaissance grâce au don de l'ouïe

By Stephen Corbin

Voici Alice

Je n'oublierai jamais le moment - l'énergie, l'excitation, la célébration, les larmes. C'était en 2005 aux Jeux mondiaux d'hiver à Nagano, au Japon. L'équipe de l'Ouganda visitait le programme Athlètes en bonne santé. Vêtus de leurs uniformes colorés, un entraîneur fit venir Alice, 18 ans, une athlète de l'équipe de football unifié, qui devait passer le test d’acuité auditive et qui déclarait tout simplement qu'elle ne pouvait pas entendre. Après l'essai, deux choses étaient claires. Alice avait une perte auditive importante dans les deux oreilles et nous avons pensé qu'elle pouvait être traitée avec des appareils auditives.Des moules personnalisés ont été faits à partir de ses conduits auditifs et envoyés à la fabrication. Le lendemain, Alice revint et les prothèses auditives furent placées dans ses oreilles.  A ce moment, le Dr Gil Herer a dit doucement, "Alice". Elle se leva les yeux, surprise. Les larmes lui vinrent aux yeux. Ses coéquipiers bondirent de joie, comme s'ils avaient gagné la médaille d'or et embrassaient tout le monde à portée de main. Le chef de la délégation expliqua «elle n'a jamais entendu son prénom prononcé. Maintenant, elle peut entendre ses coéquipiers et elle peut aller à l'école car elle est capable d'apprendre." D'autres athlètes ont aussi reçu le miracle de l'ouie pendant ces Jeux. J'ai eu la chance de voir celui-ci moi-même.

About Stephen Corbin: Je suis premier vice-president de Community Impact au siège Special Olympics, Washington, DC
Share

Vous avez un récit à partager ?

Racontez-nous votre récit et nous le rendrons accessible au public..



*

Special Olympics - Become a Fan